La « Génération Net » au post-secondaire: rhétorique et réalité

Dans un commentaire à un article précédent, je mentionnais les travaux de Mark Bullen, vice-doyen responsable du développement du curriculum et de la formation des enseignants au British Columbia Institute of Technology, relatif à sa critique de certains auteurs appuyant le concept de « génération net », où les apprenants d’aujourd’hui seraient fondamentalement différents des apprenants d’autrefois (dans leur façon d’interagir avec la technologie en situation d’apprentissage).  Une publication du groupe mené par Bullen vient préciser sa position et les défis qui attendent les chercheurs voulant explorer davantage cette question:

http://www.box.net/shared/fc5i4qfu53

Cet article publié en février 2009 vient questionner certains aspects de la perception « générationnelle » qu’ont certains auteurs (Marc Prensky, notamment) des nouveaux étudiants face à l’appropriation des technologies et leurs usages dans le contexte de la formation.  L’utilisation d’outils de réseautage social, par exemple, ne serait pas nécessairement plus important chez ces étudiants (le courriel demeurant le moyen privilégié de communication dans le contexte des activités pédagogiques).  Le contexte d’utilisation des différents outils serait également peu lié à l’usage des toutes dernières technologies disponibles, et l’environnement de classe prendrait le dessus sur les besoins liés aux technologies.

Malgré l’enthousiasme pour les applications émergentes liées au phénomène du Web 2.0, il semble que plus de recherche soit nécessaire avant que l’on propose des changements fondamentaux au niveau des infrastructures existantes.

Nouveautés dans WordPress 2.8.x
Version "légère" d'Office 2010 disponible sur le web

Exprimez-vous !

*