Rapport d’étonnement – Conférence de Pascal Beauchesne

J’ai assisté le 30 mai 2012 à la conférence « L’être humain, outil d’innovation sociale au coeur du développement d’une société responsable et durable », organisée par la CDEC (Corporation de développement économique et communautaire) de Sherbrooke.  Le conférencier, Pascal Beauchesne, est conseiller stratégique en créativité et innovation.

Ce qui m’intéressait, c’est qu’on le présente aussi comme l’un des cofondateurs du Living Lab de Montréal.  Je connaissais le concept des living labs en théorie (voir ce billet où j’évoquais le living lab de Georgia Tech sur les universités). Mais sans avoir une idée plus précise de comment ils fonctionnent, j’avais hâte de l’entendre.  Il m’avait par ailleurs été recommandé par des connaissances.

Résultat : une conférence intéressante sur la créativité, mais sans plus.  Une opportunité de réseautage régional important et utile, cependant.

Quelques phrases-types :

« La nature est un outil d’innovation.  Sortez en nature avec vos collègues de travail.  C’est un lieu où il n’y a pas de hiérarchie et où tous peuvent s’exprimer. »

« Le plus grand défi de notre temps, c’est de faire appel à la créativité de chaque être humain. »

« Être créatif, c’est être passionné au quotidien. »

J’ai appris…

  • Que l’innovation requiert trois « T » : talent, technologie et tolérance (Richard Florida, Rise of the Creative Class, 2002)
  • Que, selon le psychologue Camil Bouchard,  l’innovation sociale suppose un processus où l’on retrouve : participation, coopération, diversité, échange, création de connaissances, participation des usagers.
  • Que la CDEC a lancé récemment une initiative nommée VIA! pour « vision innovation action » destinée à  valoriser l’innovation sociale estrienne.
  • Que la professeure retraitée Nicole St-Martin était présidente du Conseil d’administration de la CDEC.
  • Que le Living Lab montréalais s’intéresse particulièrement à la question du transport.
    • Lors d’une rencontre en décembre dernier, les participants de tous horizons (entreprises, organisations publiques, groupes communautaires citoyens) ont choisi de prototyper des scénarios de changements à partir d’un jeu sérieux sur le transport urbain.
    • La firme Ubisoft s’est offerte pour réaliser ce jeu en donnant du temps de ses employés lorsqu’ils sont entre des projets.
    • La ville de Sherbrooke a offert gracieusement ses données sur le transport pour que soit conçu ce jeu montréalais.

J’ai expérimenté…

(Enfin!) L’approche Forum ouvert (Open Space) à laquelle je m’intéresse depuis au moins 2008, comme d’ailleurs aux modes de « réseautage créatif » de manière plus générale.

J’ai rencontré…

Suzanne Fournier, coordonnatrice du mentorat d’affaires à Sherbrooke Innopole

Rémy Perras, journaliste indépendant, qui se propose pour créer des podcasts sur des sujets d’intérêts pour ses clients (son site Aumicrophone.com)

Source :

Cotnoir, Chloé, « L’innovation sociale au coeur d’une société responsable« , La Tribune, 28 mai 2012.

Baisse de 10 % des inscriptions en Angleterre - les inscriptions d'étudiants étrangers ne souffrent pas
Est-il nécessaire de détenir un diplôme universitaire pour réussir dans la vie ?

Commentaires

  1. Jean-Sébastien Dubé a écrit:

    Un journaliste présent sur place a réalisé une entrevue avec Pascal Beauchesne suite à cette présentation :
    http://www.aumicrophone.com/entrevue/linnovation-sociale-pour-une-economie-creative-et-hybride/

Exprimez-vous !

*