Des exemples d’utilisation de Twitter et Google+ en éducation

L’émergence des médias sociaux a donné lieu à de nombreux efforts d’adaptation au contexte académique. Des spécialistes de tous horizons ont tenté de proposer des scénarios intéressants pour les enseignants désirant les intégrer à leur planification de cours.  Par contre, peu de ces scénarios se sont soucié du degré de difficulté du point de vue de l’enseignant responsable d’un cours, mais qui maîtrise plus ou moins ces outils.

Dans cet esprit, le webzine spécialisé Edudemic vient pallier à cette lacune en publiant deux articles présentant différentes façons d’exploiter Twitter et Google+.  On vise à inspirer les formateurs, en fonction notamment des catégories suivantes:

  • Les bases de l’utilisation de Twitter: créer son compte, ajouter des informations personnelles, fonctionnalités courantes, etc.
  • L’étiquette: règles d’utilisation, pièges à éviter, etc.
  • Connexion: comment poser ses questions, commencer et paticiper à des conversations, partage d’information, etc.
  • Salle de classe: exemples d’utilisation en classe
  • Vie professionnelle: créer et maintenir son réseau professionnel
  • Outils professionnels: répertoires, applications mobiles, etc.
  • Qui suivre: listes de personnes et organisations actives sur Twitter et intéressés au domaine de l’éducation, incluant des universités, ordres professionnels, chercheurs, etc.
  • Applications: listes d’activités éducatives

Source: Dunn, Jeff, « 100 Ways To Use Twitter In Education, By Degree Of Difficulty »; « 30 ways colleges are using Google+ right now », Edudemic, 24-25 avril 2012.

Former les étudiants à effectuer des recherches sur le web: Google Search Education
Avons-nous une éthique pédagogique pour faire participer les étudiants en ligne ?

Exprimez-vous !

*