Skype et littérature

L’an dernier, une enseignante qui voulait souligner dans sa classe la journée WRAD (Word Read Aloud Day) imagina offrir à ses élèves l’opportunité de converser avec un auteur. Malheureusement, cette enseignante ne connaîssait pas d’auteur. Elle lança donc un gazouillis sur son fil Twitter afin de trouver cet auteur qui accepterait d’avoir une conversation virtuelle avec ses élèves via le logiciel Skype.  À sa grande surprise, non seulement des auteurs se manifestèrent, mais également d’autres enseignants, ainsi que l’organisme LitWorld, à l’origine de la journée WRADqui trouvèrent géniale l’idée.

Le «chat vidéo» sera donc au coeur même de la prochaine journée WRAD qu’organise LitWord le 7 mars 2012 et plusieurs auteurs font désormais partie d’une banque de personnes ressources qui acceptent gracieusement de donner des conférences via Skype.  Cela permet évidemment de « visiter » des classes dans des écoles reculées que ne visitaient jamais les auteurs auparavant.

Une histoire qui me fait penser à celle de la Khan Academy, où le développement des technologies permet la réalisation de projets fondés sur l’ouverture et le partage.

Source :
Blanc, Jean-Romain, « Skype the use: chaînon manquant entre auteurs et élèves », L’ActuaLitté.com, 20 février 2012.

Curatr: ENA intégrant médias sociaux, jeux sérieux et travail collaboratif
Technologies et médias sociaux en classe: Michael Wesch se questionne

Exprimez-vous !

*