Quand la didactique passe par le jeu… sérieux

Je suis tombée sur l’article Quand la didactique passe par le jeu vidéo du journal Forum (repris par Techno-Sciences), qui fait écho à tout ce qui a déjà été publié sur le jeu sérieux sur L’éveilleur et a fait l’objet de dossiers dans Perspectives SSF.

J’y apprends entre autre chose qu’un certain Emmanuel Mandart est à étudier ce côté didactique voir sérieux du jeu vidéo à l’Université de Montréal, qu’il donne des ateliers sur le même thème à la Maison des technologies de la formation et de l’apprentissage Roland-Giguère, que 350 sujets testent actuellement sous sa supervision le jeu Mécanika (dont L’éveilleur a parlé en novembre 2011) afin de mettre en lumière l’influence de la scénarisation pédagogique à l’intérieur des jeux… Les résultats de cette recherche devraient bientôt être connus,  puisque ledit monsieur déposera son mémoire à l’été 2012.

Sources :

Sauvé, Mathieu-Robert, « Quand la dicdactique passe par le jeu vidéo », Journal Forum, Université de Montréal, 6 février 2012.

La technologie améliorerait l'apprentissage selon une recension sur 40 ans menée à Concordia
Le « crowdsourced grading » : externaliser la sagesse de l'évaluation vers les étudiants

Commentaires

  1. Jean-Sébastien Dubé a écrit:

    Les travaux de M. Mandart seront à suivre en lien avec la scénarisation pédagogique : http://www.infobourg.com/2012/02/22/les-%C2%AB-jeux-serieux-%C2%BB-pris%E2%80%A6-au-serieux/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Infobourg-Actualite+%28Infobourg+-+Actualit%C3%A9%29
    « M. Mandart s’intéresse lui aussi aux jeunes qui jouent à Mécanika. Pour ses recherches, il en a sélectionné 350 qui ont été divisés en deux groupes. Les premiers jouent au jeu habituel. Les seconds utilisent plutôt une version à laquelle le scénario pédagogique a été supprimé. L’idée est de vérifier l’avantage du scénario quant aux apprentissages. Ces résultats seront présentés un peu plus tard. »

Exprimez-vous !

*