Tendances médias sociaux pour 2012 : influence et partage

David Armano de l’Harvard Business Review présente six tendances 2012 en lien avec les médias sociaux.  Si certaines de ses intuitions vont dans le sens de tendances que je connaissais déjà (gamification, télévision sociale, utilisation transmédiatique des réseaux sociaux dans l’espace public)  ou sont plus éloignées de nos préoccupations (micro-économie), deux m’ont interpellé.  Elles ne sont pas neuves, mais il m’apparaît qu’elles pourraient se développer et avoir davantage d’impact sur la formation et sur la façon dont nous faisons de la veille :

  1. The Cult of Influence : évoquant le service Klout (qui mesure l’influence Web d’un individu), Armano explique que la question de déterminer qui sont les principaux influenceurs du Web afin de les récompenser (et, on le suppose, de les influencer…) est devenu un enjeu important dans le petit monde des réseaux sociaux.  Lors de la récente journée sur « Les nouveaux territoires narratifs » à laquelle j’ai assisté, on mentionnait que certaines soirées V.I.P. à New York n’admettent que ceux dont le Klout Score est de 50 ou plus (sur 100)…  Armano fait cette prédiction : « …[F]or the next year, the cult of influence becomes less about consumer plays like Klout and more about the tools and techniques professionals use to « score » digital influence and actually harness, scale and measure the results of it. » J’ai récemment présenté le fait que la veille devenait l’affaire d’ entretenir un réseau d’individus les mieux connectés…  À quand l’utilisation des Learning Analytics pour identifier les étudiants les plus influents ?  Si on réussit à « convaincre » ces leaders d’opinion de certains apprentissages, peut-être que ceux-ci toucheront un plus grand nombre de membre du « réseau-classe ».
  2. Social Sharing : « Ideas, opinions, media, status updates are all part of what makes social media a powerful and often disruptive force. The media industry was one of the first to understand this, adding sharing options to content, which led to more page views and better status in search results. […]  Sharing that vacation you just booked, or recommending a product, or service from any site to a social network is where sharing goes next. We probably don’t know what we are willing to share until we see the option to do it. » [mon emphase]  Cette dernière phrase a frappé mon imagination… Qu’est-ce que des étudiants universitaires seraient prêts à partager avec leurs collègues de classe, de programmes, de campus ?  Ils partagent bien leurs travaux scolaires et leurs notes de cours…  Seraient-ils prêts à partager des renseignements offerts par le professeur dans le but de résoudre un cas ?  Et si un enseignant lançait le défi à tout un groupe-classe de parvenir collectivement à la solution d’un problème ?  Les étudiants partageraient-ils les ressources numériques trouvées en ligne ou si le réflexe de compétition les amènerait à conserver l’information ?  Possible que la génération C qui sera bientôt en nos murs aura une attitude différente quant au partage…

Source :
Armano, David, « Six Social Media Trends for 2012 », HBR Blog Network – Harvard Business Review, 12 décembre 2011.

Des cartes mémoire « extrêmes »
Cas de plagiat : la réaction des universités fortement liée à la pression médiatique

Exprimez-vous !

*